Actualité du Saint Pierre

Les chefs

Ou il est question de cuisine, de médiatisation, des guides, de télévision, de Raymond Oliver en 1953 en noir et blanc à Thierry Marx en technicolor en 2012.

La première apparition d'un chef à la télévision en 1953 est passé à l'époque presque inaperçu, car à l'époque il n y avait que 50000 postes de télé en France.Raymond Oliver est le maître du « Grand Véfour » célèbre restaurant parisien griffé trois étoiles avec l'Imprimatur du Guide Michelin.Certains de ses confrères, vilains jaloux le tiennent pour un cabotin avide de publicité !! Petite musique acrimonieuse que l'on entendra souvent par la suite dés qu'un chef se verra adouber star du petit écran.

C'est le premier signe tangible d'un chef cuisinier qui fait son entrée dans le salon de la téléspectatrice, qui n'est pas encore identifié « ménagère de moins de cinquante ans ».

Le gout par Gérard Cagna chef ami

Le goût dans tous ses états

Qu'est ce que le goût ?

Si personne ne me le demande,je le connais par défaut, puisque le goût est par essence fugace, et capturé par le lobe préfrontal du cerveau, il n'appartient qu'à ma subjectivité.

Mais si je veux l'expliquer à qui me le demande, je ne le sais pas, car comme l'historien « rentre dans l'histoire à reculons » ( Marie Hélène Dufourcq), en matière de théorisation du goût la mémoire de nos racines gustatives est le seul élément à notre disposition.

Comme Jules Renard, je pourrais répondre par une boutade « je ne répond pas d'avoir du goût, mais j' ai le dégoût très sûr ».

<<  1 [23 4 5  >>  
42 Grande rue François Mitterand, 91160 Longjumeau
Fermeture le dimanche, le lundi soir, le mercredi soir, le samedi midi
01 64 48 81 99 / saint-pierre@wanadoo.fr
facebook01